Le prototype précurseur Micro-Zéro



En 1998 – Le précurseur « Micro-Zéro » a pu enfin évoluer sur les routes du Québec
Micro-One-Ecotrace n’est pas sorti ex-nihilo de la tête de son concepteur Gérard Labranche dont le CV résume un long parcours d’inventeur qui a exploré tous les domaines. Sa création est en fait une suite logique d’une lente réflexion et de nombreuses tentatives d’essais-erreurs-succès  pour aboutir tout d’abord au véhicule précurseur Micro-Zéro.
Voici le déroulement des différentes étapes qui ont conduit à imaginer le projet « Micro Zéro »

1994 – Tout commença avec le premier prototype de vélo à position allongée « Aérocycle », définit  après 7 000 heures de R & D et 2 000 km d’essais routiers.

1995 –

Ce qui conduisit à la naissance du projet « Quetzal » nom commercial du  vélo cyclotouriste à position allongée, avec un prix de départ  suggéré inférieur à : 2 000 $ CAD, 4 000 unités de vendues dans sa version d’origine.

Grâce à ce vélo confortable nous avons parcouru l’Europe et c’est en traversant la ville de Karlushe embrumée par de émanations polluantes de centrales électriques et de gros véhicules que l’idée a germé. Il fallait imaginer et créer un véhicule péri-urbail à basse consommation d’essence.

En 1997 – 

Début du projet Autologic (Micro-Zéro), dessins et R & D.

En 1998 –  Ce prototype sur la base d’un scooter Suzuki de 50 cc avait une motorisation de 3,4 cv à 2 temps et pouvait atteindre la vitesse de 72 km/h. Le tout pesait 136 kg.  Ce projet aboutissait après 2 000 h de R & D. Le système d’équilibrage était pneumatique avec un  déploiement des deux côtés par  triangles déformables. La commande était manuelle électropneumatique.
En cas de chaussée présentant un dévers, le système d’équilibrage par engrenages et chaîne de  Micro-Zéro était capable de tenir l’équilibre jusqu’à 15°.
Pour voir une vidéo de Micro-Zéro (cliquez sur l’image)